TimelineFRA 43 831
Les archives
2024 2023 2022 2021 2020 2019 2018 2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010 2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003

Petite analyse de nos régates d'été

Nous avons été légèrement en dessous de l'objectif à La Trinité / Cowes, Cowes / Dinard et au Fastnet. Cela mérite tout de même réflexion.

11/08/23

Lorsque l’on regarde les classements de la Trinité / Cowes, Cowes /Dinard et du Fastnet, il y a quelque chose de frappant : seuls Adeosys et Les Petits Doudous ont fait des bons résultats aux 3 courses. Tous les autres bateaux sont sortis du top 10 lors d'au moins une des 3 courses. Par exemple nous avons battu Juzzy à deux des trois courses (mais bon j’échangerai bien les 2 contre sa place au Fastnet !). Cora qui a été en tête du Fastnet pendant les 2 tiers de la course n'a pas bien marché à la Trinité / Cowes. Quand il y a autant de variations dans le groupe de tête cela veut dire que le niveau est élevé, très élevé.  On peut aussi constater que lors de Cowes / Dinard et du Fastnet, nos classements dans notre classe IRC2 à savoir 6 et 13 sont meilleurs que nos classements en double 11 et 19.

 

Lorsque vous annoncez à vos proches que vous avez terminé 19ème sur une centaine de bateaux au Fastnet en double, certains vous disent : « c’est bien d’avoir terminé quand plus de la moitié a abandonné », « c’est pas mal  quand même». Oui, il n’y a rien de honteux à avoir 80% de la flotte derrière nous. Mais le principe de la compétition c’est de se fixer un objectif et ensuite on l’atteint ou on ne l’atteint pas. Au Fastnet, nous visions le top 15, et nous terminons 19ème.  De même nous avions fixé le top 10 au championnat d’Europe, si on nous considère en double sur Cowes / Dinard nous sommes 11ème. On peut constater que nos objectifs sont réalistes mais un peu audacieux. Sur un plan psychologique, cela fait un peu mal d’admettre qu’au Fastnet, en double, nous ne sommes pas au niveau du top 10, voire du top 15 alors qu’en équipage nous avons terminé 1, 5 et 2 à cette course… Mais j’ai fait mon deuil et sincèrement, à ceux qui me connaissent, je dirais que ma frustration à l’arrivée était vraiment légère.

 

 

Si l’on regarde le Fastnet, il n’y a rien de dramatique, notre résultat est une accumulation de petites erreurs :

·        Un mauvais départ

·        Une trajectoire pas optimale comparée à celle du paquet de tête jusqu’à Portland Bill

·        Un virement trop tôt dans la baie suivante

·        Une trajectoire non optimale comparée à celle du paquet de tête  à Start Point

·        Un peu de flottement dans la DST le long des Scilly.

·        Probablement un peu sous-toilé dans le 2ème front (même si nous étions plus rapide que Bellino nous étions GV 1 ris J4 alors qu’il était GV 1 ris J3 )

·        Un trou de vitesse autour du passage du Fastnet (on a fini par faire une marche arrière même si on ne voyait rien à la caméra).

·        Une vitesse médiocre sous code 0 dans la descente

·        Un mauvais croisement de cargo dans la Manche au retour

·        Trop de prudence dans le 3ème front, avec un ris J4 là ou Bellino et Solenn étaient GV haute J4 et allaient sensiblement plus vite. Les 2 étaient d’ailleurs sous pilote alors que nous n’avons même pas essayé.

 

Je pense que personne n’a fait la course parfaite mais le top 10 a probablement une liste plus courte. En fait les 25  premiers bateaux vont globalement vite et globalement du bon côté donc ce qui va faire le classement, c’est la longueur de la liste des erreurs et la précision dans les choix stratégiques, il ne s'agit pas seulement d'aller du bon côté, il faut virer au bon moment.

Par ailleurs, chaque bateau a une allure, un type de conditions, où il va aller plus vite. Cela a été le cas pour nous au près dans la baie de Plymouth soit 7 ou 8 heures et des Scilly jusqu’à l’affalage du spi soit une dizaine d’heures (mais là, nous n’étions pas plus rapides  que les 1030 et 3300 qui sont très performants dans ces conditions). Moins de 20  heures sur une course de près de 5 jours ce n’est pas suffisant pour rattraper nos erreurs. Le spectre des conditions dans lesquelles nous allons vite par rapport à la flotte est de plus en plus restreint, il ne faut pas compter dessus pour compenser nos erreurs.

 

Et maintenant que fait-on ? Tout d’abord il reste une course, et on essaie de bien finir l’année. Ensuite, pour l’an prochain, on travaille nos points faibles :

·        Avec un genoa plus grand pour être plus compétitifs au près dans le petit temps.

·        En travaillant notre vitesse sous code 0, et là, il y a plein de chose à essayer.

·        En ayant un A3 très plat ce qui a l’air d’être le cas chez nos compétiteurs.

·        En améliorant notre matériel pour la brise, aussi bien personnel (j’ai acheté une HPX 3 jours après le Fastnet), que quelques points sur lesquels le bateau n’était pas tout à fait adapté pour ces conditions.

 

Même si nos résultats sont moins bons cette année, je pense que j’ai plus appris.  L’an dernier, je constatais que nous tactiquions parfois mal . Cette année nous n’avons rien fait de vraiment mauvais, ce n’était juste pas assez bien et pourtant les résultats sont légèrement en dessous.. Mon sentiment est qu’il s’agit d’un problème d’exigence, de précision.  Il faut monter le niveau d’exigence, il faut aussi parfois êtres moins prudents. Je crois que j'ai bien intégré ces deux points. Nous verrons bien si on arrive à les mettre en place.

 

 

 

Articles de l'année

11/08/23

Petite analyse de nos régates d'été

Nous avons été légèrement en dessous de l'objectif à La Trinité / Cowes, Cowes / Dinard et au Fastnet. Cela mérite tout de même réflexion.


Lire l'article

05/08/23

Fastnet 2023, juste un récit

Un premier article avec une description factuelle de notre course pour ceux qui n'y ont pas participé et qui n'ont pas lu trop de compte-rendus. Il sera suivi d'un autre avec une analyse de notre performance.


Lire l'article

10/07/23

La Trinité - Cowes - Dinard

Nos 11ème et 6ème places à la Trinité / Cowes et Cowes / Dinard sont tout à fait honorables mais un peu décevantes. Elles reflètent cependant bien où nous nous situons dans cette flotte ultra compétitive.


Lire l'article

28/06/23

Petit moment de détente

Avant d'attaquer 3 courses extrêmement compétitives, la Duo nous a donné l'occasion de nous relâcher un peu dans une ambiance extraordinaire tout en faisant un résultat honorable.


Lire l'article

03/06/23

Premier podium de la saison

La 3ème place aurait du revenir à Mary, mais il n'a pas couru le dernier jour. Cependant, dans tous les cas nous aurions été sur le podium dans la catégorie amateurs donc nous sommes dans l'objectif.


Lire l'article

22/05/23

Armen : on ne l'a pas volé !

18ème sur 72 ce n'est pas honteux mais on n'était clairement pas venus pour cela. Cependant, le résultat est tellement juste qu'il n'est pas difficile à accepter.


Lire l'article

11/04/23

Un spi de haut niveau

Avec au moins 6 paires incluant au moins un pro, le niveau du Spi Ouest-France était particulièrement haut. Assez logiquement, les 4 premiers au général avaient au moins un professionnel à bord.


Lire l'article

14/03/23

2ème week-end

Nous n'avons pas chômé ce week-end avec une bonne séance avec Orlabay et une belle manche le dimanche. En dépit de plusieurs erreurs, nous obtenons un bon résultat.


Lire l'article

02/03/23

Le plaisir de reprendre

C'est un grand plaisir de revenir sur l'eau après un hiver relativement studieux.


Lire l'article