TimelineFRA 43 831
Les archives
2022 2021 2020 2019 2018 2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010 2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003

Myth of Malham

Première course du RORC, 2ème place. Voilà qui est bien.

31/05/05

Vendredi soir, sur le red funnel en direction de Cowes en rêve de gamin est en train de se réaliser, je vais faire ma première course du RORC, la myth of Malham soit 140 milles entre Cowes et St Helier (Jersey). A mes pauses le midi, j'ai été voir la météo sur internet et ça s'annonce assez sportif, Suroît 25 noeuds tournant Ouest en mollissant jusqu'à devenir variable dimanche matin. Pas de quoi s'affoler, mais aprés deux ans sans navigation sérieuse, certainement une manière musclée de recommencer le bateau. Je suis le dernier à Cowes, on a juste le temps pour se retrouver autour d'une bière de raconter les dernières nouvelles et de manger un burger. Ca fait du bien de se retrouver dans le cercle
d'Xtra-time.

Après une nuit sur le bateau, un peu de bricolage le matin, on est partis, on passe la porte de sécurité en montrant extincteurs, équipiers et feux de navigations. Départ en face du Yacht squadron, on ne comprend pas trés bien la VHF, et ça y est c'est le coup de canon est donné, on part sous le vent de la flotte et aprés avoir hésité un peu on se décide à envoyer le spi. Largue serré avec des rafales de plus en plus fortes, ça pousse fort et on se retrouve vite en avant garde de la flotte. Les équipiers au rappel annoncent les risées, bien choquer la GV à temps pour ne pas mettre le bateau sur la tranche et ça
accélère. On reste dans l'arrière d'un first 31.7 et sur tribord Wight défile à 8 noeuds. Le vent continue à monter et nous oblige de laisser claquer le spi, une fois, ..., deux fois ... et BANG le spi explose par le milieu. On a sans doute essayé de le garder trop longtemps!!!!

L'est de Wight est arrondi sous génois puis sous Solent, et c'est parti pour quelques heures de prés. Il y a de l'air et on se résigne à prendre le premier ris. Le tacticien a décidé que c'est à droite que cela allait se passer et nous envoie à terre de Wight. On remarque un bateau tout le temps plus à terre et qui en deux bords nous laisse sur place, il s'agit
d'Irominguy et on lui doit 4% de rating, il y a quelquechose qui ne va pas! On comprends vite que les retours de courants sont vraiment à terre et ce ne sont pas des bords d'une demi d'heure qu'il faut tirer au sud de Wight, mais plutôt de quinze minutes. C'est parti, pour une série de virements de bords jusqu'à la pointe St Catherin. On le rattrape finalement et on continue ensemble vers l'ouest. Au bout d'un certain temps on décide qu'il est temps de virer définitivement vers le sud et on le laisse continuer seul vers l'ouest.

On est maintenant à peu près seuls et la nuit s'annonce. Je fais office de brise lame assis au rappel juste derrière les haubans depuis plusieurs heures et la soupe qui m'est proposée est un véritable festin. On commence à faire des quarts pour dormir, le vent tourne a l'ouest comme prévu en mollisant pendant la nuit, on est du bon côté du plan
d'eau et on fait route directe vers les Hanois. Le rail des cargos est passé sans embuches.

Au petit matin en approchant des Hanois, les choses se compliquent, le vent devient franchement mou et continue à tourner vers le Nord. Ce n'est pas vraiment idéal, on se retrouve sous spi dans la pétole et un gros dans notre Est nous passe à un mille sous le vent car plus lofé. Autour de nous il n'y a pas grand monde, on réalise que ce ne sont que
des gros, on ne doit pas être trop mal, mais il faut se dépêcher de passer les Hanois, les spéculations quant à savoir si Ironmiguy est loin devant ou loin derrière vont bon train. On tricote, on se bat et les hanois sont passés, route directe vers la Corbière sous génois et puis sous spi alors que le vent est maintenant nord. On est dimanche matin et toujours pas d'Ironmiguy ou d'Exile, nos deux principaux concurrents français.

Quand on arrive à la Corbière au Sud-ouest de Jersey c'est l'heure de la renverse, le courant devient défavorable mais ce n'est pas grave car si quelqu'un est devant, il est déjà au pub et pour ceux qui sont derrière ça va leur rendre la vie plus difficile... Sauf que le vent tombe et notre progression est stoppée un mille aprés la Corbière et "au
rage au désespoir" on reconnait le spi bleu et jaune d'Exile qui revient alors que nous ne bougeons pas. Il est vent de travers sous spi et nous sommes empétolés incapable de déterminer d'où vient le vent. On se bat, le spi monte et descend plusieurs fois, on régate comme si c'était une banane et arrivont jusqu'à Noirmont la dernière pointe avant la baie de St Helier. Le courant est vraiment trop fort, il faut aller tricoter au ras des cailloux de Noirmont, Exile qui nous a rattrapé ne nous suit pas se fait déporter dans la veine principale de courant. Aurait il faitl'erreur qui va nous permettre de sauver notre rating? On y croit, une fois Noirmont passée on va s'abriter du courant au fond de la baie de St
Helier et passons finalement la ligne. Exile a l'air d'être assez loin derrière, dès que nous sommes arrivés nous allons émarger, verdict nous sommes les premiers de la classe en temps réel mais ne sauvons pas notre rating face à Exile. Après une pinte de bière au clubhouse, nous apprenons que nous sommes devant Ironmiguy en temps compensé.

Résultat Exile 1er, Xtratime 2nd, Ironmiguy 3eme. Et Cocorico, les quatre bateaux français qui participaient finissent quatre premiers!!!

Articles de l'année

26/09/05

Atlantique le Télégramme 2005

Comme l'an dernier mais en moins bien...


Lire l'article

13/06/05

Morgan Cup & Cowes Dinard

13ème à Cowes Dinard, un échec pour finir cette belle saison. 2h30 au mouillage à 1.7 miles de l'arrivée après 48 heures de course. Nous n'avons pas eu de chance.


Lire l'article

31/05/05

Myth of Malham

Première course du RORC, 2ème place. Voilà qui est bien.


Lire l'article

17/05/05

Obelix et Grand Prix 2005

Nous avons fait notre meilleur Obelix et notre meilleur GP dans l'histoire du bateau. C'est déjà une satisfaction.


Lire l'article

29/03/05

Spi Ouest-France 2005

8ème, ce n'est pas génial mais ça va. On revient de très très loin...


Lire l'article

31/01/05

Hivernage 2004

Comme chaque année, nous avons été bien occupés pendant l'hiver. Nous avons beaucoup travaillé sur le bateau.


Lire l'article